Location de villas de vacances dans le Sud de la France

Contactez-nous +33 (0)6 01 97 39 31 +33 (0)6 11 64 49 19 mail
visite-virtuelle
reservation

Domaine de Puychene est sur La Clape

Domaine de Puychene est sur La Clape en ce merveilleux 28 décembre ensoleillé avec Walter et Emeline et leur troupeau de brebis dans le magnifique massif de la Clape, face à la mer méditerranée et au Canigou. Décidément en cette fin d’année 2016 l’hiver ne se décide vraiment pas à s’installer dans le Languedoc et c’est le moment idéal pour participer à une mini-transhumance au milieu des vignes, proposée par Walter et Emeline  un couple de bergers de Chalon sur Saône. Ils font la transhumance d’été en Savoie et la transhumance d’hiver, en décembre, janvier, février et mars, dans le massif de la Clape, depuis les domaines de Mas-du-Soleilla, Hospitalet, Pech-Redon et Moujan… J’adore le massif de La Clape qui était une île il y a bien longtemps et qui se trouve entre Narbonne et la mer. Je recommande toujours à nos touristes de quitter leurs maisons de vacances pour aller découvrir ce bijou. C’est une véritable réserve naturelle, protégée des promoteurs et dans laquelle il fait bon marcher, randonner, pédaler, pique-niquer… Tout le sud de la France y est réuni avec des pierres arides, des reliefs abrupts, des plantes odorantes et de magnifiques panoramas sur la mer méditerranée. La balade qui fait 10 kilomètres environ part de la bergerie de Camplazens à Armissan pour rejoindre le mas du Soleilla. Une bonne occasion de rencontrer des amoureux de la nature mais surtout de découvrir le métier de berger et de comprendre comment est conduit le troupeau. C’est la troisième année que Walter et son épouse peuvent faire pâturer leur troupeau entre mer et vignobles grâce à un partenariat avec le Parc Naturel Régional de la Narbonnaise et les vignerons de la Clape. Les terrains traversés par le troupeau son soigneusement sélectionnés par les propriétaires de domaines viticoles, les pompiers, la chambre d’Agriculture et l’Office national des forêts et, en échange, les bêtes débroussaillent et font ainsi un remarquable travail de prévention contre les incendies. Les brebis traversent nombre de vignobles en cultures biologiques, pour les viticulteurs l’intérêt est double en venant paître le troupeau apporte de l’engrais aux cultures et permet un bon entretien”. C’est avec un immense plaisir que nous partageons face à la mer un pique nique (terrines, pâtés, vin et pain). Les brebis profitent aussi de la vue et de l’exceptionnel climat dont nous bénéficions en Occitanie avant de repartir en Saône-et-Loire dans quelques mois. Mais le départ des brebis signifiera que l’été et les vacances dans le sud de la France ne sont plus très loin…